"Sankas"

"Maltas"

"Toyos"
"Le Rondador"
"La Kena"

Charango en Carapace de Tatou.

"Ron roco"
"Les Tarkas"
Instruments ...
La famille des "Zampoñas"
Les Flûtes de Pan
Dans cette famille, nous utilisons les "Zampoñas" formées de deux rangées de tubes que l'on peut séparer pour pouvoir jouer à deux. Elles prennent alors le nom de "Sikus". Il existe plusieurs tailles de Zampoñas : des plus petites, les "Chullis",en passant par les "Sankas", les "Maltas" jusqu'aux plus grandes, les "Toyos".
La famille de Zampo“as.
Les SikusLes ChullisEt enfin les Toyos
 
Le Rondador
Composé d'une seule rangée de tubes : les notes ne se suivent pas et le jeu de cet instrument est donc assez difficile. Nos rondadors ont été fabriqués par JOSE PANAMA, un facteur équatorien que nous avons rencontré à Otavalo.
 
Le Rondador
   
La Kena ou Quena
Simple morceau de roseau sans bec, mais avec une entaille en forme de "U" ou de "V", il s'agit là de l'instrument à vent par excellence des pays Andins. Il existe aussi le "Quenacho", une grosse quena au son plus grave et plus "suave".
 
La Kena ou Quena
   
Le Charango
Selon la légende, il serait la réplique apportée par les indiens à la guitare espagnole. Sa caisse de résonnance était à l'origine confectionnée à partir d'une carapace de Tatou. Les Charangos sont maintenant le plus souvent fabriqués entièrement en bois. Groupées par deux, ses 10 cordes lui donnent puissance et percussion dans les accompagnements, brillance et limpidité dans le jeu en soliste. Plusieurs tailles différentes : le charanguito est plus petit, le Ron roco plus gros et plus grave.
Le Charango Tatou
Le Charango
   
La Tarka

Flûte carrée se jouant en groupe, à la quarte et à la quinte, Très courante dans les villages des haut plateaux boliviens où elles rythment souvent les danses de fêtes saisonnières. Un air joué par un ensemble de Tarkas est appelé une "TARKEADA". Vous savez maintenant l'origine du nom de notre groupe ... ;-)

 
Les Tarkas